Warholisation

Warholisation

lundi 4 novembre 2019

Halloween

Chez nous




Chez les autres

 Cette année, les enfants déguisés ont été plus nombreux que d'habitude à sillonner la ville et, à ma grande satisfaction, nous pûmes écouler le stock de bonbons acheté pour l'occasion. Et honte aux commerçants "pisse-vinaigre" et radins (?) qui affichent sur leur porte "Ici, pas de bonbon" !

mardi 22 octobre 2019

18

 Quand j'ai commencé ce blog, en 2006, mon fils avait cinq ans. Beaucoup des premiers articles (dans Ras-le-pompon, sur Overblog) le concernent évidemment et sont illustrés de ses dessins d'enfant. Hier nous avons fêté ses 18 ans !... Le temps a filé.

 Sa petite sœur lui a notamment fait cette aquarelle :
Un portrait et un environnement (livres, art) qui lui ressemblent...

 Et nous lui avons offert des bandes dessinées (ou romans graphiques, comme on dit) et deux petites toiles (non encadrées), achetées dans une vente aux enchères, dont celle-ci :

  Mais tout ce que le chichou devenu majeur réclame, à cor et à cri, c'est... Un studio, pour être tranquille, tout seul...

lundi 7 octobre 2019

Poignant



 Le dénicheur d'oursons d'Emmanuel Frémiet a été installé au jardin des plantes, dans le carré Brongniart, en octobre 1886. Il a été restauré à la fin de l'été 2016. Et déplacé, on ne sait pourquoi, le 25 octobre de la même année, à l'opposé de son ancien (et initial) emplacement dans le jardin... Enfin, sur le site du MNHN, on trouve une explication qui vaut ce qu'elle vaut : Sa nouvelle mise en valeur au milieu d’un parterre créé par l’équipe du Département des jardins botaniques et zoologiques permet qu’elle soit hors du contact direct du public, et constitue une belle étape du Parc'ours du Jardin des Plantes.
 L'ourson est mort, l'ourse a un couteau planté dans son épaule, espérons qu'elle ait le temps de se venger du "dénicheur" avant de mourir.

 Un qui a une longue vie, c'est cet "arbre remarquable", ce platane d'orient planté par/sous Buffon en 1785. Quelle chance de vieillir aussi bien... On estime le volume de l'ensemble racinaire égal à celui du houppier (ensemble des branches de l'arbre).

vendredi 4 octobre 2019

Petites merveilles

 Une petite Lituanienne, made in USSR, rapportée du marché d'Aligre (12e), où achetée "trois francs six sous" (elle les valait bien).

 Une petite sauvageonne, de la campagne expatriée, qui vaut plein de bisous.

 Un petit Pet Shop (teckel) chiné, entouré de mille objets pour son confort glanés.

 Une petite (grande) main de naturaliste en herbe (de 11 ans), qui doit apprendre à reconnaître les arbres. Ici, feuilles et fruits révèlent qu'il s'agit ? D'un charme... Parmi d'autres (fraîchement) plantés avenue de France, Paris, bétonné, 13e.

lundi 30 septembre 2019

Plongée insolite

 On est allées voir l'exposition du Museum National d'Histoire Naturelle, Océan, une plongée insolite.

 Trop de monde, trop de choses, du "galimatias", pas assez d'explications techniques ou scientifiques à mon goût. Trop sombre, trop chaud (les expos temporaires sont toujours dans le même lieu en sous-sol.)...
 Mais il en reste toujours quelque chose. De fortes impressions (insolites ?) et  quelques nouvelles connaissances. De jolies photos... De beaux dessins de la choute.
 Le poisson empereur peut vivre plus de 100 ans, n'atteignant sa maturité sexuelle qu'à 25 ans.

 Un calmar géant a été filmé par une équipe japonaise en 2012
(images diffusées à l'expo).

 Les profondeurs de l'océan et ses créatures me semblent terrifiantes...
 Chimère, baptisée "Sirène des îles Fidji" (MNHN). Ce monstre artificiel (ouf) est un assemblage mêlant une tête et un tronc en bois sculpté, un corps de poisson et des pattes de varan.

vendredi 27 septembre 2019

Nature parisienne

 Récemment il a fait beau et bon et j'ai fréquemment traversé les Tuileries dès potron-minet, quand le jardin est à l'heure de la moindre affluence. Ça donne quelques clichés paisibles.


 Une des nombreuses et belles statues : La misère ou L'homme et sa misère de Jean-Baptiste Hugues (1849-1930), marbre datant de 1905-1907, placé aux Tuileries en 1923.


Arbre de Judée






 Non loin, les quais de Seine sont tout aussi apaisants par beau temps et sans trop d'occupant.

mardi 24 septembre 2019

La vie, ce long fleuve tranquille



 On a pris le batobus, un mercredi après-midi de grande chaleur (pas comme aujourd'hui - où il fait frais et il pleut, zut, c'est l'automne).

 Moi j'aime les fleuves, et vue d'un bateau sur la Seine Paris a de bien beaux "restes" architecturaux...
Comme une cathédrale incendiée...
 En voie de réparation/restauration, pour plus de cinq ans commence-t-on à oser dire ou écrire.
 Le premier dimanche de septembre, veille de la rentrée scolaire, la choute et moi sommes allées passer la journée port de la Tournelle, avec des milliers d'autres personnes. Nous avons fait la queue 9 heures durant (!!!) pour une "animation" Harry Potter... Ne faut-il pas aimer sa fille (fan d'Harry) pour subir cela...


On a adopté une douzaine de petites plantes, et deux canards...

 Et confié nos deux poissons rouges (trouvés un an et demi auparavant sur un trottoir) à l'Aquarium de Paris. Pour qu'ils vivent, mieux, dans un grand espace, pendant possiblement 30 ans, atteignant un jour 30 cm, longévité et taille qui leur sont à leur naissance promises...
En attendant de le donner, j'utilise l'aquarium.

Différemment selon les jours...