Warholisation

Warholisation

lundi 16 juillet 2018

Cure

 Au lieu de regarder un match de foot stressant forcément, j'ai fait une cure de cinéphilie. En regardant deux films que j'avais déjà vus, sans doute plusieurs fois, mais qui sont tellement bien qu'ils se revoient sans problème, surtout le deuxième, plus romantique et moins violent que le premier...

 Les incorruptibles de Brian de Palma, avec d'excellents acteurs, et de bonnes et belles idées tant de fond que de forme.



 Sur la route de Madison, de et avec Clint Eastwood dans l'un de ses meilleurs rôles, un personnage qui semble si éloigné de lui qu'il ne l'est peut-être pas... (Quoique Sondra Locke, l'ex-compagne, maintes fois trompée, qu'il a fichue à la porte, ne serait peut-être pas d'accord.)
Une très belle œuvre, de jolis ponts de bois...

mardi 10 juillet 2018

Vie sauve


 Paris sera toujours Paris, en tout cas dans les yeux "aquarellés" du chichou, qui m'a permis de trouver le moyen d'accéder à mon blog depuis l'ordinateur domestique (ce que je n'arrivais plus à faire). J'ai finalement - en tournant-virant, cherchant pendant pas mal de temps... - trouvé le crayon permettant d'ajouter un e-mail de contact... Ma vie est sauvée, au moins pour l'instant.

Et vogue le bateau !

lundi 9 juillet 2018

Musée Delacroix, jardin

 Dimanche après-midi était organisé dans le jardin du musée Delacroix (6, rue de Furstenberg, 6e) un atelier aquarelle. J'y ai emmené les enfants. Ce fut un très bon moment. Le matériel était fourni, nous avons pris le papier, mais la choute a utilisé sa propre boîte de peinture. Le chichou a juste dessiné sur son carnet, puis guidé, si besoin, la choute dans ses choix de dessin et de couleur.


 Nous sommes rentrés en traversant la Seine. Bouquinistes et pont des arts ont agrémenté notre promenade. Un petit chromo représentant une renarde apportant un faisan à ses petits (sujet original) m'a fait de l'œil, mais 30 euros (et un évident manque de place chez moi), c'était juste pas possible.

jeudi 5 juillet 2018

Quelques sorties tant printanières qu'estivales

 Nonobstant les réjouissants spectacles de fin d'année (danse et théâtre - la choute est une fameuse comédienne de 10 ans) et expositions (atelier de dessin de la choute et remise du petit Fauve d'Or au Chichou, catégorie 16 ans, de ce fait invité au prochain festival d'Angoulême !), on est beaucoup sorti et on a vu de bien belles choses.


Exposition Delacroix (Louvre), évidemment, absolument.


Réouverture du jardin de l'hôtel d'Heidelbach (annexe du musée Guimet),
 avec sa jolie maison de thé japonaise.


Le magnifique musée Jacquemart-André (où se tenait l'exposition Mary Cassatt).


 Trix, la tyrannosaurus rex exhumée du Montana par une équipe néerlandaise, est pour l'été 2018 au Museum d'Histoire Naturelle de Paris. Elle a vécu il y a environ 67 millions d'années et son squelette, en très bon état, est d'une longueur de 12,5 mètres. Pas assez de recul (surtout sur les côtés, voir photo) dans l'espace mal éclairé qui lui est consacré pour apprécier sa taille.


Rue Crémieux (Paris, 12e). Sans commentaire...


La cathédrale Notre-Dame. Trop de monde pour monter aux tours,
trop de monde pour simplement y entrer. Une autre fois peut-être.


 Mémorial des martyrs de la déportation, monument peu connu, situé sur la pointe d île de la Cité, inauguré par Charles de Gaulle le 12 avril 1962. Initié par le Réseau du souvenir (créé en 1952). Dédié aux 200 000 martyrs français de la déportation.


 Le mur des noms, au Mémorial de la Shoah (17, rue Geoffroy l'Asnier, 4e) : les noms des 76 000 juifs déportés de France. Vertigineux.

 Après, la choute rechignant à prendre le métro, on est rentrées à pied jusque chez nous, par temps chaud. On a dû faire au moins 15 kilomètres ce mercredi !
 À part ça le chichou s'étant débarrassé de son bac de français (+ sciences), il fait un stage d'aquarelle dans les rues du Paris qu'on aime.






Avant-hier près de Notre-Dame, aujourd'hui près de la Bastille.